top of page

Pulvérisation tangentielle en arboriculture fruitière

Updated: Apr 1, 2023

Les vergers fruitiers professionnels, qu'ils soient conduits en agriculture conventionnelle ou biologique nécessitent une protection à l'aide de bouillies phytosanitaires. Le nombre de traitements annuels sera équivalent dans les deux systèmes de production, les produits utilisés en A.B. étant moins performants.


L'application des bouillies doit pouvoir être réalisée avec un minimum de perte "dérive" entre le diffuseur et la cible qui est le feuillage des arbres, pour des raisons environnementales et économiques.

Les arbres fruitiers de hauteur importantes ou insuffisamment taillés nécessitent d'avoir recours pour cette opération à des atomiseurs, dont le ou les systèmes de ventilation sont étudiés pour faire pénétrer et monter les gouttelettes de produits le plus haut possible. La conséquence est une dérive entre la frondaison et le sol d'une part et bien haut dessus des branches les plus hautes d'autre part. La dérive par le haut en absence de vent est très importante, sous l'effet de la ventilation les gouttelettes sont projetées à plusieurs mètres . Ces gouttelettes ne retombent pas dans le verger, elles se dessèchent et sont emportées par les courants d'air.


Nous avons choisi pour diminuer la dérive d'appliquer deux règles dans notre verger:


la première est de réduire la fertilisation, et d'augmenter l'espace entre les arbres, la hauteur de nos fruitiers est ainsi réduite.




La seconde est de remplacer notre atomiseur par un pulvérisateur à flux tangentiel, OPTI AJUST des Ets Chabas les gouttelettes sont portées à l'horizontale les diffuseurs au nombre de 10 de chaque coté se trouvant très près de la cible à atteindre la puissance de ventilation nécessaire est alors beaucoup plus faible. Une modulation par réduction de la ventilation peut également être faite pour adapter la vitesse de l'air au volume de végétation à traverser, notamment pour le début de saison.

Une option supplémentaire a également été retenue, c'est d'utiliser les bienfaits de l'électrostatique. Un système électrique charge les gouttelettes en électricité négative, la végétation étant chargée positivement il y a un effet attractif entre les deux. Le nombre d'impacts sur les feuilles est ainsi augmenté, et la précision de pulvérisation est améliorée.




Ces types de pulvérisateurs permettent une réduction de la dérive d'environ 66 % résultats CTIFL et compte rendu DGAL. Si la dérive moyenne est d'environ 30 % cela signifie qu'à résultat identique pour la protection des arbres et avec une dérive extérieure à la parcelle nulle, il est possible de diminuer les doses de produits de traitement de 20 % . Cet investissement vient s'ajouter à notre dispositif de traitement de l'eau des bouillies phytosanitaires SYSTEME HYDRO-AGLY mis en place en 2016, qui lui-même permet une réduction de 30 % de la dose de produits. C'est la pratique et le constat dans différentes conditions d'utilisation qui diront si une réduction de 20+30 soit 50% fonctionne sans accident de production.

Cet investissement est important compte tenu de la taille de notre verger, il correspond à une orientation générale de nos pratiques agricoles, l'orientation prioritaire de notre développement étant donnée à la mise en place de toutes les techniques alternatives permettant la réduction des produits phytosanitaires, qu'ils soient d'origine minérale ou de biocontrôle.

Comentários


bottom of page