Nourrir le sol: fertilisation organique sous tunnels à la ferme des authieux

Updated: Mar 28


Cela commence par un semis d'engrais vert, mélange de moutarde, de phacélie et d'avoine au mois de novembre. Après avoir évacué les plants d'aubergines, de poivrons, et de concombres qui sont composés . Un apport de fumier est réalisé avant la mise en place de l'engrais vert. L'engrais à partir du mois de février a une croissance rapide, et fin mars il est broyé.



Dans les tunnels, ou cela est nécessaire un nouvel apport de fumier est réalisé.


Sur ce mélange engrais vert et fumier, nous appliquons une pulvérisation de micro-organismes efficaces EMa afin de favoriser la prolifération de bactéries, champignons, et levures favorables aux bonnes fermentations. Nous additionnons aux micro-organismes des extraits fermentés de consoude et d'ortie fabriqués sur la ferme, afin d'apporter des nutriments immédiatement disponibles pour nourrir les EM .

Cette pulvérisation au sol est immédiatement suivie d'un enfouissement à l'aide d'un rotavator sur les trois premiers centimètres du sol, afin de protéger les micro-organismes de la lumière et de la déshydratation.




Enfin pour maintenir les micro-organismes dans un milieu humide, et pour restituer une bonne humidité au sol après l'action séchante de l'engrais vert, des arrosages importants en plusieurs séquences sont réalisés.


Une dizaine de jours plus tard les planches sont préparées afin de recevoir les plants de tomates, pour une plantation à la mi avril. En attendant les serres vont être refermées, la température d'aération augmentée, afin de réchauffer le sol pour activer les fermentations.

235 views0 comments
  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Blogger - Gris Cercle
© eoetecopyright Tous droits réservés